Analyse concurrence SEO : 7 étapes pour ne rien rater

Qu’est-ce que l’analyse de la concurrence SEO, à quoi sert-elle et comment la réussir ? Digicrac vous guide en 7 étapes.

Comment réaliser une analyse concurrence SEO (en synthèse) ?

  1. Choisissez les mots-clés stratégiques
    Vos concurrents SEO sont les sites les mieux référencés sur vos principaux mots clés stratégiques. Définissez votre liste de mots-clés et vérifiez sa pertinence sur Semrush.
  2. Identifiez vos concurrents SEO puis qualifiez-les
    Sur Google ou sur Semrush, récupérez les 10 sites qui figurent sur la page de réponse de Google pour chacun de vos mots-clés stratégiques. Qualifiez les en concurrents, blogs, media, institutionnels.
  3. Identifiez les meilleurs mots-clés de vos concurrents SEO
    Passez vos concurrents SEO à la moulinette de Semrush et découvrez de nouveaux mots clés : ceux qui génèrent le plus de trafic vers leur site.
  4. Analysez leur contenu (on-site SEO)
    Analyser maintenant le contenu de ces sites et leurs balises avec la Moz Bar par exemple.
  5. Analysez leur popularité (off-site SEO)
    Découvrez les backlinks et l’autorité de vos concurrents SEO avec les outils de Moz ou de Majestic.
  6. Réalisez un mapping concurrentiel SEO
    Positionnez vos concurrents SEO dans un mapping concurrentiel représentant le nombre de positions occupées et leur position moyenne. Visualisez les concurrents les plus forts.
  7. Identifiez les risques et opportunités SEO et faites vos jeux !
    Identifiez les mots clés et segments de marché les moins concurrentiels, les mots clés et segments de marché concurrentiels mais porteurs et définissez votre stratégie SEO.

Analyse concurrence SEO Digital Evaluation - Exemple marché du maquillage bio
Analyse concurrence SEO Digital Evaluation – Mapping concurrentiel – Exemple marché du maquillage bio

Comment réaliser une analyse de la concurrence SEO? (en détail)

En référencement naturel, on regroupe généralement les critères de Google pour positionner un site aux meilleures places en 3 grandes familles. En effet, pour juger de la pertinence d’un site face à une requête, Google s’appuie sur :

  • le contenu du site
  • ses caractéristiques techniques
  • sa popularité, mesurée par les backlinks qui pointent vers lui.

Faire une analyse de la concurrence SEO, c’est :

  • identifier les sites les mieux positionnés sur vos mots-clés stratégiques,
  • évaluer ces sites à l’aune de 2 de ces 3 familles de critère : contenu et backlinks.

Voici comment construire l’analyse concurrence SEO pas à pas :

1. Choisissez les mots-clés stratégiques

  • Quels mots-clés choisir ?

Si vous démarrez votre activité, vous pouvez partir d’une liste de mots-clés qui vous semblent a priori pertinents. Si votre site est opérationnel, choisissez parmi vos mots-clés pertinents ceux qui génèrent déjà le plus de trafic vers votre site.
Attention, gardez toujours en tête qu’un mot-clé trop générique engendre beaucoup de trafic inutile. Si vous pensez aux efforts SEO que vous allez devoir déployer pour bien vous positionner sur un mot-clé sur le moteur de recherche, préférez toujours concentrer votre énergie et vos budgets sur des mots-clés susceptibles de générer du business. En d’autres termes, mieux vaut un mot-clé qui génère peu de trafic mais très qualifié, qu’un mot-clé générique qui promet beaucoup mais ne transforme pas. La statistique ne trompe pas : c’est l’addition des mots-clés très qualifiés (dits « de longue traine ») aux petits volumes qui constitueront à la fin 80% de votre trafic efficace.

  • Combien de mots-clés choisir ?

Tout dépend des objectifs de ce benchmark concurrentiel digital.
Voulez-vous comprendre l’intégralité d’un marché sur lequel vous n’occupez qu’un segment pour détecter les nouvelles opportunités de développement ? Ou identifier les acteurs qui ont une offre aussi large que la vôtre ? Dans ce cas, il faudra choisir les meilleurs mots-clés de chaque segment de marché. Vous souhaitez savoir exactement qui est présent sur une niche hyper pointue que vous exploitez ? Recherchez par exemple les 5 meilleures expressions pour qualifier votre produit ou service.
De manière générale, privilégiez une liste en rapport avec vos moyens : détecter des opportunités de positionnement (avec des concurrents SEO faibles) sans avoir les moyens de mettre en place son propre positionnement est déceptif. Concentrez vos efforts

  • Testez votre liste

Vous pouvez utiliser un outil comme Semrush pour tester la pertinence de votre liste initiale de mots-clés. L’outil vous indique le volume moyen mensuel de vos expressions ET vous propose une liste des mots-clés du même champ sémantique. Vous constatez peut-être qu’un ou plusieurs termes sont plus usités ou plus qualifiés que ceux que vous aviez choisi au départ. Etablissez maintenant votre seconde liste.

2. Identifiez vos concurrents SEO puis qualifiez-les

Identifiez vos concurrents…

Concurrents SEO, définition : vos concurrents en référencement naturel sont tous les sites positionnés en première page de Google en réponse à vos mots-clés stratégiques. Pour les identifier, 2 méthodes :

  • Vous pouvez taper vos mots-clés stratégiques dans Google et collecter les 10 premiers sites positionnés. Gardez simplement en mémoire que Google est susceptible d’adapter ses réponses à votre profil et que vous pourriez avoir une réponse légèrement biaisée.
  • Sinon, utilisez un outil comme Semrush pour obtenir la réponse « moyenne » servie par Google aux internautes lorsqu’ils tapent vos requêtes stratégiques.

Collectez ainsi dans un fichier unique les 10 meilleurs sites pour chacun des mots-clés cibles que vous visez. N’oubliez pas de consigner dans votre fichier les mots-clés pour lesquels ces sites sont positionnés. Si vous travaillez sur plusieurs segments de marché, regroupez ces mots-clés par segment de marché. Cela vous permettra par la suite d’identifier plus facilement les segments les plus ou les moins concurrentiels en SEO.

et qualifiez les

Comme vous allez le voir, vos concurrents SEO ne sont pas uniquement des sociétés qui commercialisent les mêmes produits et services que vous. En effet, au-delà des concurrents directs, il peut s’agir :

  • de concurrents indirects : ils répondent au même usage avec un autre produit
  • de media et blogs, experts sur vos secteurs
  • d’institutionnels…

Ils constituent l’écosystème de votre marché digital. Classez maintenant vos concurrents SEO en fonction de ces différents statuts.

Pour quoi faire ?

  • Vos concurrents directs ou indirects peuvent être une source d’inspiration pour votre SEO (et votre marketing de manière générale bien sûr).
  • Les media, blogs peuvent devenir vos relais de communication et de SEO : ils opèrent manifestement dans votre secteur et peuvent être intéressés par vos produits. Vous tenterez d’obtenir des articles et/ou des backlinks de leur part.
  • Les institutionnels peuvent devenir des partenaires de votre entreprise le cas échéant, ou des sources de backlinks s’ils établissent des annuaires professionnels ou attribuent des labels…

3. Identifiez les meilleurs mots-clés de vos concurrents SEO

Votre première liste de mots-clés vous a permis d’identifier ces concurrents SEO. Ce sont maintenant ces concurrents SEO qui vont vous permettre d’identifier de nouveaux mots-clés pertinents : ceux qui génèrent le plus de trafic vers leur site.  Dans cette partie de l’analyse concurrentielle, concentrez-vous sur vos principaux concurrents SEO : les concurrents directs et indirects. Pour identifier leurs meilleurs mots-clés, vous pouvez à nouveau utiliser l’outil Semrush. Pour chacun de vos concurrents SEO, Semrush fournit la liste des mots-clés sur lesquels il est positionné mais aussi le trafic généré par ce positionnement.

Pour quoi faire ?

• C’est l’occasion pour vous de valider votre liste initiale de mots-clés et de l’enrichir de nouveaux mots-clés.
• C’est aussi l’occasion pour vous de mesurer le potentiel du marché, du segment, du mot-clé… lorsqu’on est bien positionné et de décider, ou non, de partir à la conquête SEO de ces mots-clés

4. Analysez leur contenu (on-site SEO)

Dans ce benchmark concurrentiel, vous pouvez détecter d’autres composantes SEO de vos concurrents comme leur SEO « on site ». Quel contenu proposent-ils sur leur site ? Quelles balises (Hn, Title, méta description…) contiennent quels mots-clés ? Vous pouvez récupérer ces informations par exemple avec l’outil de Moz.

Pour quoi faire ?

La connaissance des caractéristiques SEO de vos concurrents, de leur forces et faiblesses digitales est riche : vous pouvez utiliser ces informations pour vous inspirer (de leurs mots-clés, de leurs contenus, de leurs méthodes) ou pour vous distinguer (en choisissant d’autres mots clés moins concurrentiels).

5. Analysez leur popularité (off-site SEO)

Pour classer un site dans ses pages de réponse, Google prend en compte sa popularité. Il la mesure à la qualité et à la quantité des backlinks (ou liens externes) qui pointent vers ce site.

  • Identifiez les backlinks de vos concurrents SEO : vous pouvez obtenir la liste des backlinks de vos concurrents SEO avec des outils comme Ahrefs ou Majestic SEO
  • Vérifiez l’autorité (bonne réputation digitale) de vos concurrents SEO. Deux outils sont fréquemment utilisés pour la mesurer : le Domain Authority (DA) de Moz et le Trust flow de Majestic. Outre l’autorité de l’ensemble du site, Moz évalue également l’autorité de la page (PA), ce qui peut être une indication encore plus importante pour juger de la difficulté de dépasser la page d’un concurrent sur un mot-clé.

Pour quoi faire ?

  • Les backlinks de vos concurrents sur le web vous guident vers des sources de backlinks pour votre propre site : si ces sites ont fait des liens vers vos concurrents, ils sont donc susceptibles d’en faire vers le vôtre.
  • L’autorité de vos concurrents est une première manière d’appréhender leur force, élément décisif dans votre choix stratégique de vous lancer ou non à l’assaut d’un mot-clé en SEO.

6. Réalisez un mapping concurrentiel SEO

Dans le cadre de cette veille concurrentielle, vous venez de collecter plusieurs données SEO sur vos concurrents. Vous pouvez maintenant synthétiser visuellement ce portrait avec un mapping concurrentiel en mettant par exemple en abscisse la position moyenne du site concurrent sur l’ensemble des mots-clés stratégiques et en ordonnée le nombre de positions occupées. Les concurrents les plus forts occupent à la fois le plus grand nombre de positions et les meilleures positions moyennes.
Prévoyez la possibilité :

  • de filtrer par segment : vous pourrez ainsi à tout moment visualiser les leaders sur chaque segment ou sur l’ensemble de votre marché.
  • de filtrer par statut : vous pourrez ainsi distinguer dans la visualisation les concurrents directs et les autres acteurs du marché comme les media et blogs.

7. Identifiez les risques et opportunités SEO et faites vos jeux !

  • Risques : la page de réponse (SERP) d’un mot-clé que vous visiez est pleine de concurrents hyper musclés en SEO ? C’est maintenant à vous de décider si vous préférez fuir, tant vous connaissez les efforts que votre concurrent a dû investir pour y figurer OU si vous préférez vous accrocher maintenant que vous connaissez l’enjeu que cela représente grâce au nombre de visiteurs récolté par vos concurrents.
  • Opportunités : l’analyse de la concurrence SEO vous a montré que vos concurrents ont conquis les meilleures places avec un SEO on-site inexistant, des balises vides, du contenu pauvre, une petite autorité, peu de backlinks? C’est probablement une opportunité pour vous.

Vous avez maintenant toutes les cartes pour définir précisément votre stratégie de référencement.


Digicrac a développé Digital Evaluation, une solution digitale innovante de veille commerciale à partir des recherches des consommateurs sur Google, pays par pays.
Digital Evaluation révèle les attentes des consommateurs et détecte les concurrents SEO les plus performants. Fruit d’un an et demi de R&D, notre solution couple algorithmes sémantiques et intelligence humaine.

En savoir plus sur Digital Evaluation, la veille consommateur et concurrentielle par Digicrac

Spécialiste de la création de trafic, Anne-Marie Urrutia Dumas élargit son champ d’action au web dès 1998. Après avoir lancé aux Editions Gallimard le Cercle Gallimard de l'Enseignement, elle prend la direction Marketing – Communication du distributeur discount Tati et gère son premier site web. Quelques années plus tard, elle crée "Le Dietivore" un cybermarché alimentaire diététique. Experte en marketing digital pour Paris Pionnières, les Premières, Fondation entreprendre, elle conseille plus de 50 startups innovantes, abordant des secteurs aussi variés que la distribution bio, la location de véhicule, ou les objets connectés. Pendant 3 ans en Argentine, elle met son expertise SEO au service d'une agence de traduction online et développe des méthodologies de traduction SEO. En 2018, elle co-créé l'agence Digicrac à Paris et développe Digital Evaluation et Digital Revelation, des solutions digitales innovantes de détection des attentes consommateurs et de conquête de nouveaux marchés.

Catégories

Demandez un devis

Rien ne nous rend plus heureux, créatifs et efficaces que de relever de nouveaux défis.
Il y a forcément une place pour vos enjeux chez Digicrac : interrogez nous !

Tenez-vous au courant !

Fields marked with an * are required

Plus d'articles

Voir tous les articles